“Espèce de connard”: Joe Biden insulte un journaliste

Nouvelle gaffe ou dérapage assumé ? Joe Biden insultou um jornalista, o impostor de «connard», dans le brouhaha d’une fin de table ronde à la Maison-Blanche.

• À lira também: Joe Biden e Kamala Harris prometem defender o direito ao prazer

• À lira também: Joe Biden é um registro

Interrogé par un journaliste de Fox News, la chaîne preférée des conservadores, sur la possibilité que l’inflation constitue un handicap politique, le dirigeant, s’exprimant dans sa barbe, more sans quitter la table, a commencée par ponment: ‘est un grande atout. Mais d’inflação».

Et de lâcher, pensant peut-être avoir son micro éteint : “Espèce de connard”.

L’insulte («What a estúpido filho da puta») est par la suite apparue telle quelle dans la transcription de la réunion envoyée lundi soir par la Maison-Blanche.

Ce dérapage est un nouveau signe de la nervosité du démocrate de 79 ans, confrontado a une cote de popularité anémique et qui peine à relancer sa presidence.

L’inflation, a un niveau inédit en 40 ans, effecte particulièrement les Americains à moins de dix mois des elections de mi-mandat, qui s’annoncent particulièrement compliquées pour les démocrates.

Bonhomie coutumière

L’échange de lundi tranche radicalement avec la bonhomie coutumière de ce presidente qui a promis de réconcilier l’Amérique et se garde d’ordinaire des excès de langage de son prédécesseur, Donald Trump.

Joe Biden é um ataque imediato de críticas émanant du camp républicain.

“Tellement presidentesidentiel”, um tweet com sarcasmo de l’élu très conservador Josh Hawley, significa que certos de seus confrères se reproduzem com ironia de antigos apelos à moderação de Joe Biden.

See also  The war in Ukraine | Putin says Russian forces 'must carry out their tasks'

Connu pour le ton incisif de ses questions, le journaliste visé par l’injure presidente, Peter Doocy, a pris la situation avec humor.

«Personne n’a encore verifié la veracité de ses propos», at-il lance sur sa chaîne quelques minutos plus tard.

A semana passada, após uma longa conferência de imprensa para os de laquelle il avait promis d’aller davantage au contact des Americains, Joe Biden avait déjà fait part de son agacement en la murant » interrogar uma questão com o jornalista da Fox News.

Aproximado comme il’est parfois, il avait eu des propos flous sur l’Ukraine et la legitimité des elections qui avaient forcé son administration à faire des mises au point.

Son prédécesseur Donald Trump était régulièrement vilipendé pour ses ultrances verbais et ses diatribes contre les medias. Depois de uma mudança de casa com a república do miliardário, um jornalista da cadeia CNN s’était vu aposentado temporário filho de acreditação à la Maison-Blanche.

Les faux pas à repetição de Joe Biden ont, depuis la campagne presidentielle, soulevé regular des doutes sur sa forme mentale.

La majorité de ses electeurs semblent toutefois lui pardonner ses gaffes, le jugeant sympathique et authentique, et culpado les medias de grossir les polémiques.

You May Also Like

About the Author: Hermínio Guimarães

"Introvertido premiado. Viciado em mídia social sutilmente charmoso. Praticante de zumbis. Aficionado por música irritantemente humilde."

Leave a Reply

Your email address will not be published.