Balotelli, mission commando et méthode Coué : Comment l’Italie prepara les barrages du Mondial ?

Il n’y avait probabilment pas de moment plus mal choisi pour se rendre à Florence. Depuis mardi e a partida anunciada de Dusan Vlahovic à Juventus Turim, clube à rivalidade histórica de la Viola, c’est toute une ville qui hurle sa colere et se enviado trahie. Encore. Comme si Chiesa, Bernardeschi et bien évidemment Baggio n’avaient pas suffi. Il suffisait d’ouvrir l’édition de mercredi de La Nazione, quotidien généraliste italien basé à Florence, pour compendre l’ambiance du moment: “A farsa está bem“ou encore le”déchirement” avec une photo arrachée du buteur serbe. On évitera de mencionner les banderoles insultantes et racistes autour du Stadio Artemio Franchi.

Alors, un conseil: si jamais vous aviez prévus de vous balader du côté du Ponte Vecchio ces jours-ci, évitez de parler de football. Ou alors d’un autre sujet, comme la local de la selection italienne du côté de Coverciano, un quartier de la zone est de la ville. Là où se precisou do centro técnico nacional da Federação italiana de futebol, soit le “Clairefontaine” italiano. Mais sachez que le sujet n’est pas forcément moins épineux.

Torres, Vlahovic : Comment la Juve et le Barça ont pu signer les deux plus gros coups de l’hiver

Cupê do mundo

Pour Infantino, le Mondial tous les deux ans peut “donner de l’espoir aux Africains”

IL YA UN JOUR

Si Roberto Mancini tomou a decisão de convocar pas moins de 35 joueurs para un stage de mobilização de trois jours, debut mercredi, ce n’est pas vraiment pour se refaire le film du dernier triomphe à l’Euro 2020. Mais plutôt pour tenter éviter un nouveau désastre. Mais de quatre e após a qualificação manquée au Mondial en Russie, l’Italie craint en effet revivre le même cauchemar en vue du Qatar. Mais cette fois en qualité de championne d’Europe. Encore Pire.

Expédiée en barrages par la Suisse lors des qualificações, la Nazionale va (en plus) tester la nouvelle formule souhaitée par la FIFA. Mais o confronto aller-retour. Mais um semi-finale face à Macédoine du Nord le 24 mars à Palerme puis, en cas de succès, une finale en Turquie ou au Portugal. A seleção qui l’emportera verra le Qatar. Les autres resteron devant la télé. Um cenário que la botte a connu une fois. Pas deux, si possível. Et elle est prête à tout pour se l’épargner.

See also  Nations League - After Italy, Rafael Leao to conquer Portugal

Balão está de volta

Seul enfrenta au vide depuis le 15 de novembro dernier et un triste 0-0 na Ireland du Nord, Roberto Mancini um beaucoup gambergé. Pendant que chacun est reparti dans son quotidien de clubs, joueurs, tifosi et observateurs, le sélectionneur italien, lui, veut preparer au mieux un rendez-vous crucial pour tout un pays, d’où cette ‘éronismenté impasse assemble. Il doit tout d’abord régler un problème qui dure depuis trop longtemps : celui du buteur.

Si Ciro Immobile est toujours installé sur le trône de co-meilleur buteur de Serie A com 17 buts, ses prestações en seleção (15 buts en 54 seleções) continuant de diviser. Mais il reste quand même le choix numbero 1 du “Mancio”. Derrière, son ami et doublure Andrea Belotti connaît une saison tourmentée au Torino. Gianluca Scamacca, lui, explose com Sassuolo cette saison, au point d’être promis a un grand club l’été prochain. L’Italie voit en lui le futur numéro 9 de sa seleção. Mais dans le doute, c’est un sure Mario Balotelli qui a été rappelé.

Mais ou en est Mario Balotelli ?

Même si Mario n’est plus vraiment “Super”, celui qui n’a plus porté le maillot azzurro depuis plus de trois ans et semblait perdu pour la cause, après une demi-saison à Monza (en Serie B) puis un départ en Turquie, à Adana Demirspor, é rappelé de Mancini. “La técnica ne s’oublie pas, c’est comme les coups de poings pour un boxeur. Mario frappe comme peu d’autres, em dezembro il a marqué des trente mètres“, uma certeza dans la Gazzetta dello Sport filho entraîneur en Turquie, Vincenzo Montella. “Mario representa une opportunité dans ce moment particulier, s’est justifié Mancini en conférence de presse mercredi. Nos portes sont toujours ouvertes. Le rappeler, ce n’est pas un signe de désespoir. (…) Il faut compendre comentar il se enviado physiquement. Técnica, il n’a jamais été remis en cause. Il va égallement falloir qu’il s’intègre parfaitement dans un groupe qui travaille merveilleusement bien. Ce qu’il m’a promis? Absolument rien… Il a été appelé comme d’autres ont été appelés. On est curieux de le revoir après un peu de temps. Il ne doit rien me promettre, comme je ne dois rien lui promettre. On va évaluer s’il peut donner un coup de main.”

Com 9 buts e 5 passes decisivos em 21 partidas, l’ancien attaquant de l’OM rêve justement d’endosser la cape de super-héros pour sauver son pays d’une nouvelle apocalypse. Mais il n’est pas le seul. L’avant-centre de Cagliari João Pedro, nascido em Brésil il ya 29 ans et naturalisé selon les règles de la FIFA, fait aussi partie de ceux qui ont trois jours pour séduire Mancini en vue de l’échéance de mars.

See also  O português Rafael chega a Lisboa na sexta-feira no Spiro Charleroi

Un stage pour inculquer de “nouvelles idées”

Si l’idée de ce stage peut paraître comme incongrue en France, ce n’est pas vraiment une première in Italy. En quoi va-t-il consistente ? “Une mise à jour tactique”, pouvait-on lire nas colunas de La Gazzetta dello Sport na estreia da semana. Au program: un premier entraînement sur le terreno qui s’est déroulé mercredi, une leçon tactique, video et didactique ce jeudi matin, avant un autre entraînement dans la foulée. Para concluir, um match d’entraînement vendridi às 10h30 antes do retorno nos clubes respectivos, que não aceite de liberer seus joueurs para o bem da seleção. Ils n’en étaient pas obligés, puisque ce n’était pas une “date FIFA”.

Preuve de l’importance du rendez-vous : Leonardo Bonucci e Lorenzo Pellegrini, blessés, sont égallement présents en qualité d’observateurs. “Mancini souhaite apporter des nouveautés à son jeu, qui a enthousiasmé tout le monde à l’Euro mais que tout le monde a appris à connaître et affronterrapportait le quotidien. Il travaille dans deux direction: accroître le poids offensif de son équipe et expérimenter une nouvelle form tactique à utiliser en cas d’urgenceLe tout dans un huis clos total, com interdição de acesso aos jornalistas.

Perdre Guimarães, une catastrophe pour l’OL : “Lyon est devenu un club comme les autres”

Si le sélectionneur italien ne “renoncera pas à l’âme de son équipe“, il souhaite “pouvoir utiliser une autre form de milieu de terreno“au cours d’un match.”Mais físico, mais ofensivo et moins de possessão“, comme peut l’être le fameux “double play” Jorginho-Verratti. Le 4-3-3 reste le esquema de referência, mais un passageau 3-5-2, en fonction de la physionomie d’une rencontre, pourrait être imaginar.”On ne doit pas changer notre jeu, juste le varier‘, a reconnu Mancini. Nicolò Zaniolo pourrait avoir une carte à jouer.

Avec Federico Chiesa, abençoado e ausente para au moins 7 meses, le joueur de l’AS Rome é provável l’un des plus talentoueux de la nouvelle génération. Après un an et demi quasiment sans compétition en raison de deux graves blissures aux genoux, il est temps pour lui de briller en selection. José Mourinho, filho entraîneur, utiliza ses qualités de percussion sur l’aile droite mais aussi régulièrement como segundo attaquant de soutien. Avec l’Italie (8 seleções, 2 buts), l’attaquant de 22 ans n’a rejoué qu’une demi-heure en setembro mais postule pour les barrages. Filho paga frequentar beaucoup de lui. Mancini aussi.

Le Mondial? Peut-être même que nous le gagnerons…

Itália-Macédoine, c’est dans 56 jours. C’est beaucoup trop ou pas assez, tout depende des points de vue. Mais de l’autre côté des Alpes, na preferência se dire que tout ira bien. Du moins en apparence. Comme pour dégager des ondes positives et, surtout, ne pas dramatiser une Situation qui pourrait plomber l’humeur d’un groupe qui a difficilement supporté la dernière ligne droite des qualificações.

Si on ira au Mondial ? Je suis totalement confiant, et peut-être même que nous le gagnerons…“, avait carrément lance Mancini après la debate en Ireland du Nord.”Redevenons un groupe à part et nous irons au Mondial com encore plus de confiance‘, Lui emboîtait le pas Gabriele Gravina, o presidente da Federação Italiana de Futebol.

Quelque escolheu s’est enrayéreconhecimento toutefois Leonardo Bonucci. Après l’Euro, nous nous sommes rendu la vie difficile. Nous devons recarregador nos baterias pour le mois de mars. Nous devons trouver l’équilibre, ladetermination et, surtout, l’insouciance de l’Euro. Il faut que nous entrions sur le terreno avec la légèreté et la force du groupe qui a fait de nous des champions d’Europe (…) Nous devons retrouver ce plaisir collectif d’entrer sur le terreno. Retrouvons le sourire et la légèreté. Si nous retrouvons l’envie d’être une équipe, nous irons là-bas et nous ferons une grande Coupe du mondeHuit ans après la dernière, les tifosi ne demandent que ça.

Cupê do mundo

Wim Jansen, finalista com o Pays-Bas em 1974 e 1978, est decedé

HIER ÀS 17:50

Cupê do mundo

Infantino et le Qatar, une cumplicé et un déménagement qui interrogent

24/01/2022 às 12:27

You May Also Like

About the Author: Lucinda Lima

"Desbravador de cerveja apaixonado. Álcool alcoólico incurável. Geek de bacon. Viciado em web em geral."

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *